Loading...

Vos activités

Etes vous sûr de leur impact sur cette planète ?

Activités

Lesquels choisir et pourquoi

Le sol est foulé. Première bouffée d’air. Embruns d’ailleurs. Mais que faire désormais ? Comment respecter la nature avec les activités prévues ? Certaines ne respectent pas plusieurs règles, détruisent le milieu environnemental et les opportunités économiques pour les locaux.

Où chercher ?

Avant de réserver le cours de Jet-ski, vous pouvez déjà ouvrir un guide de poche à vocation écologique et responsable, donnant des astuces pour moins polluer, des adresses EcoResponsables et des alternatives concrètes, avec les guides "Tao" ou encore "Ulysse". A defaut, certains editeurs plus connus, comme le guide du Routard, le Petit Futé ou encore les guides Michelin proposent parfois des altérnatives plus Responsbales. En plus, lors de longs voyages dans plusieurs endroits, vous pourrez les partager, par exemple dans les hôtels et auberges où vous passerez.

Avec qui ?

Une fois sur place faites attention aux Tour-opérateurs choisis. Certains sont peu recommandables : ils utilisent du matériel polluant tels que des 4x4 surdimensionnés, des bateaux à moteur, ou nuisent à la faune locale. On passe sur les safaris de chasse, mais même nourrir les animaux est loin d’être une bonne idée : ces actions ont souvent des conséquences désastreuses, avec une dépendance du monde animal à l'activité humaine. De plus, la destruction des habitats naturels peut mettre les animaux en état de stress, leur retire leurs sources de nourriture et réduis leur espace vital.

Quoi choisir ?

Voici donc une petite sélection d’activités. Celles à oublier, mais aussi celles à privilégier.
Vous souhaitez découvrir coraux et fonds marins ? Pour la plongée, portez votre choix sur une compagnie sérieuse, certifiée et qui respecte l'environnement (pas de nourriture pour les annimaux et pas de pollution marine). Louer une planche de surf en bord de plage, quoi de plus sympathique pour passer une après midi fun entre amis ou en famille.
Emprunter un bateau à moteur peut donner envie. Transporter la famille pour aller d'île en île ou simplement faire un tour au soleil. Attention toutefois à ne pas en abuser, les moteurs de bateau de plaisance étant très énergivores et peu réglementés. Un petit voilier pour emmener ses enfants au large et leur faire des souvenirs inoubliables, ne serait-ce pas la définition des vacances ? (A tenter uniquement si vous savez naviguer ou avec un professeur, bien entendu...)
Un séjour dans une ville ? Et si vous preniez un vélo ? Allez faire un tour, en bord de mer, à l’écart des grands axes, ou dans la forêt voisine. Pas très petite reine ? Mettre des chaussures et partir en rando reste L'acitivité Eco Reponsable par excellence. Attention toutefois de bien récupérer ses dechets sur le chemin pour laisser les sentiers vierges d'activité humaine. Les pensionnaires du coin (randonneurs et animaux) vous en seront reconnaissants.
La pêche (pour se nourir de manière différente) est peut être pour vous un passage obligatoire de votre voyage. Avant toute chose, veillez à vous renseigner sur le pays et les annimaux protégés de ces pratiques pour éviter d'agraver encore plus leur cas et les mettre en danger d'extinction. Par exemple, il était possible de conserver un bar maillé (>42cm) par jour et par pêcheur du 1er octobre au 31 décembre 2018, ou encore 23 centimètre pour les truites de rivières. A l'inverse, les Coquilles Saint-Jacques sont à banir de votre escarcelle du 15 mai au 30 septembre. Faites un tour sur les sites de règlementation de pêche des régions visitées, vous y trouverez toutes les informations pour être en règle.
Les parcs animaliers et zoo sont souvent perçus comme des endroits "cools" pour les enfants, mais se pose inevitablement la question éthique des animaux en cage, animaux parfois en voie d'extinction. Renseignez vous avant d'y faire un tour pour savoir si le centre les traite bien et quel est le but du parc. Evitez par exemple les piscines à orques ou les cages à éléphants, simple machines à photos, se souciant peu du bien être animal. La taille de ces animaux et leur besoin d'espace est facilement compréhensible pour ne pas cautionner ce genre de pratique. A l'inverse, les parcs qui travaillent à la réinsertions d'animaux sauvages sont eux plus louables.

Gardez toujours à l'esprit qu'en payant l'entrée vous soutenez aussi leur travail, bon comme mauvais.

Date: 16-09-2019 | Par Pierre-Antoine Lefort
  • C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l'écoute pas.
    Victor Hugo
    Ecivain